Actualité / 29 novembre, 2010

Repas de fin d’année avec Benjamin LANCAR

Comme chaque année, les Jeunes Pop 06 se réunissent autour d’un dîner de fin d’année : une soirée conviviale où se mêlent débats et animations.

Cette année, la soirée aura lieu le jeudi 9 décembre à 18h30 au restaurant des studios de « La Victorine » – 16 avenue Edouard GRINDA 06200 Nice – avec la venue exceptionnelle de Benjamin LANCAR – Président des Jeunes UMP – et celle annoncée d’élus du département !!!

Après un apéritif – débats, la soirée se poursuivra par le dîner puis s’achèvera par la soirée des Jeunes Pop !

Pour se rendre au dîner, rien de plus facile, à proximité immédiate des axes principaux de circulation (Promenade des Anglais, A8 ou encore Voie Rapide), proche de la gare Saint Augustin et desservi par les lignes de bus 9 – 10 et 23 pour l’arrêt Saint Augustin et par les lignes 11 et 12 pour l’arrêt Grinda, aucune excuse n’est possible ! En outre, les voitures peuvent se garer dans le parc au sein même des studios et à deux pas du restaurant !

Au menu :

– Kir –

– Assiette de Farcis Niçois –

– Gigot d’Agneau accompagné de raviolis et ratatouille –

– Tarte au Citron Meringuée –

– Café –

– Vin –

Pour réserver et confirmer ta participation, il suffit d’envoyer un courriel à : jeunespopulaires06@hotmail.fr

La participation s’élève à 25 euros par participant.

En espérant vous y voir nombreux !

Actualité / 20 novembre, 2010

94,5% des votants Christian Estrosi réélu Président de la fédération UMP 06

Samedi 20 novembre, le Comité Départemental de la Fédération UMP des Alpes-Maritimes, réuni au Palais de la Méditerranée, a réélu Christian Estrosi, Maire de Nice et Président de Nice Côte d’Azur, président de la Fédération UMP 06 (2eme Fédération de France), la 2ème fédération de France, avec 94,5% des votants.

Actualité / 18 novembre, 2010

Interview de Nicolas Sarkozy, ce qu’il faut retenir !

Mardi soir, Nicolas Sarkozy est revenu sur l’actualité et a évoqué les futures réformes et actions du nouveau Gouvernement

Dépendance, modernisation de la justice, emploi, réforme de la fiscalité…

Deux jours après un évènement majeur dans la vie politique -le remaniement ministériel- et au moment où la France va prendre la présidence du G20 et du G8, Nicolas Sarkozy a répondu mardi soir aux questions des journalistes de TF1, France 2 et Canal+.

L’occasion de revenir sur le sujets d’actualité (retraites, immigration, sécurité, emploi…) et les axes de travail du nouveau Gouvernement (dépendance, réforme fiscale, gouvernance mondiale, modernisation de la justice).

Remaniement
En renommant François Fillon et en confirmant les principaux ministres, la volonté de Nicolas Sarkozy est de « marquer une nouvelle étape » et de « donner de la stabilité » avec une équipe resserrée, «  très professionnelle, solidaire, de combat au service de la France. »
Notant que « le Premier ministre et moi avons une responsabilité : celle d’agir », Nicolas Sarkozy a souligné son devoir : « prendre les bonne décisions. Les Français attendent de moi que j’ai des bons résultats et que l’économie reparte ».

Immigration et identité nationale
Le président de la République a reconnu que le débat sur l’Identité nationale avait provoqué des malentendus et avait été  mal compris. Pour lui si le  système d’intégration est en panne, c’est  parce qu’ « on n’a pas maîtrisé les flux migratoires : on a accepté plus de gens qu’on ne pouvait en intégrer ».
Il a évoqué la « politique d’immigration humaine et en même temps ferme » que portera le Gouvernement. « La France n’acceptera pas l’immigration clandestine », (…), la République française « veut que les étrangers respectent nos valeurs, nos lois, nos coutumes », a souligné Nicolas Sarkozy souhaitant que l’on donne également à l’Afrique les moyens de se développer.

Réforme des retraites
Pour Nicolas Sarkozy, cette réforme était indispensable. En raison du « déficit considérable » (il manquait 30 milliards d’euros par an). Mais également parce que ce sujet était en débat depuis 19 ans. « Le livre blanc sur les retraites de Michel Rocard date de 1991. 19 ans avant d’agir ».
« Si nous n’avions pas conduit cette réforme, le climat social se serait-il amélioré ? », s’est-il interrogé notant qu’il ne voulait pas être « celui laisserait à son successeur le soin de régler le dossier ».
Il en a profité pour saluer le « courage et la dignité » d’Eric Woerth, « un homme profondément honnête ».

Roms
Nicolas Sarkozy s’est posé en « garant de l’ordre public » face à un moment où il y avait 509 camps en situation illégale, en violation des règles. « On doit respecter la loi de la République et il n’y a pas eu de stigmatisation », a répété Nicolas Sarkozy pour qui les déclarations de la commissaire européenne à la Justice ont été « blessantes et honteuses ». Déclarations démenties par la Commission qui « n’a trouvé rien à redire à l’action de la France ».

Dépendance
Pour Nicolas Sarkozy, il s’agit d’une « affaire considérable ». 1 100 000 personnes bénéficient de l’APA (Aide aux personnes âgées, soit 5,3 milliards d’euros par an). Evoquant le nombre croissant de personnes victimes de la maladie d’Alzheimer, Nicolas Sarkozy  souhaite la création d’un nouvelle branche de la Sécurité sociale : le 5ème risque. Et de « faire un système juste, équitable et que chacun, quelle que soit sa situation financière, la personne âgée pourra vivre dignement ».
Pour cela, une grande consultation sera organisée pendant 6 mois avec les conseils généraux, les associations, forces syndicales. Avec des décisions à l’été 2011.

Fiscalité
Nicolas Sarkozy, soucieux d’harmoniser la fiscalité avec l’Allemagne, principal concurrent et partenaire, envisage au printemps 2011 une réforme fiscaleet de créer  un nouvel impôt sur le patrimoine. « Mieux vaux taxer les revenus et les plus values du patrimoine que le patrimoine »a-t-il remarqué, évoquant la suppression du bouclier fiscal et de l’impôt sur la fortune (ISF).
Il a également confirmé qu’il n’y aurait pas d’augmentation des impôts.

Emploi des jeunes
Pour Nicolas Sarkozy, « il faut doubler le nombre de jeunes en alternance ». Ce sera un « engagement total du Gouvernement »

G20, G8
« On ne peut plus rester dans cette pagaille monétaire. Il faut un système monétaire international », a noté Nicolas Sarkozy, prônant une régulation monétaire mondiale.  Pour lui, il est également « capital que le milliard d’habitants en Afrique puisse se développer. Une taxe sur les transactions financières pourrait contribuer à les aider.
Concernant les agriculteurs, il a jugé « inadmissible » la spéculation sur les matières premières, marché sur lequel il fallait « mettre de la transparence ».

Justice
Nicolas Sarkozy annonce une réforme de la justice pour « rapprocher la justice.Il a évoqué la présence de citoyens à côte des juges d’application des peines qui statuent sur la libération conditionelle des criminels. Et il a également estimé pas « maladroit d’imaginer un système qui puisse permettre de faire renter un juré populaire dans les tribunaux correctionnels ».

Actualité / 17 novembre, 2010

Vidéo : Interview de Nicolas Sarkozy du 16/11/2010

 

 

Actu'Jpop06, Actualité / 14 novembre, 2010

Le gouvernement FILLON III

Le Secrétaire Général de l’Élysée, Claude Guéant, a annoncé ce dimanche peu après 20h, la composition du nouveau Gouvernement de François Fillon reconduit à Matignon un peu plus tôt dans la journée par le Président de la République, Nicolas Sarkozy.


Sur la proposition du Premier ministre, le Président de la République a nommé :

M. Alain Juppé, ministre d’Etat, ministre de la défense et des anciens combattants ;

Mme Michèle Alliot-Marie, ministre d’Etat, ministre des affaires étrangères et européennes ;

Mme Nathalie Kosciusko-Morizet, ministre de l’écologie, du développement durable, des transports et du logement ;

M. Michel Mercier, garde des sceaux, ministre de la justice et des libertés ;

M. Brice Hortefeux, ministre de l’intérieur, de l’outre-mer, des collectivités territoriales et de l’immigration ;

Mme Christine Lagarde, ministre de l’économie, des finances et de l’industrie ;

M. Xavier Bertrand, ministre du travail, de l’emploi et de la santé ;

M. Luc Chatel, ministre de l’éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative ;

M. François Baroin, ministre du budget, des comptes publics, de la fonction publique et de la réforme de l’Etat, porte-parole du Gouvernement ;

Mme Valérie Pécresse, ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche ;

M. Bruno Le Maire, ministre de l’agriculture, de l’alimentation, de la pêche, de la ruralité et de l’aménagement du territoire ;

M. Frédéric Mitterrand, ministre de la culture et de la communication ;

Mme Roselyne Bachelot-Narquin, ministre des solidarités et de la cohésion sociale ;

M. Maurice Leroy, ministre de la ville ;

Mme Chantal Jouanno, ministre des sports ;

M. Patrick Ollier, ministre auprès du Premier ministre, chargé des relations avec le Parlement ;

M. Eric Besson, ministre auprès de la ministre de l’économie, des finances et de l’industrie, chargé de l’industrie, de l’énergie et de l’économie numérique ;

M. Henri de Raincourt, ministre auprès de la ministre d’Etat, ministre des affaires étrangères et européennes, chargé de la coopération ;

M. Philippe Richert, ministre auprès du ministre de l’intérieur, de l’outre-mer, des collectivités territoriales et de l’immigration, chargé des collectivités territoriales ;

M. Laurent Wauquiez, ministre auprès de la ministre d’Etat, ministre des affaires étrangères et européennes, chargé des affaires européennes ;

Mme Nadine Morano, ministre auprès du ministre du travail, de l’emploi et de la santé, chargée de l’apprentissage et de la formation professionnelle.

Mme Marie-Luce Penchard, ministre auprès du ministre de l’intérieur, de l’outre-mer, des collectivités territoriales et de l’immigration, chargée de l’outre-mer ;

————

M. Pierre Lellouche, secrétaire d’Etat auprès de la ministre de l’économie, des finances et de l’industrie, chargé du commerce extérieur ;

Mme Nora Berra, secrétaire d’Etat auprès du ministre du travail, de l’emploi et de la santé, chargée de la santé ;

M. Benoist Apparu, secrétaire d’Etat auprès de la ministre de l’écologie, du développement durable, des transports et du logement, chargé du logement ;

M. Georges Tron, secrétaire d’Etat auprès du ministre du budget, des comptes publics, de la fonction publique et de la réforme de l’Etat, chargé de la fonction publique ;

Mme Marie-Anne Montchamp, secrétaire d’Etat auprès de la ministre des solidarités et de la cohésion sociale ;

M. Thierry Mariani, secrétaire d’Etat auprès de la ministre de l’écologie, du développement durable, des transports et du logement, chargé des transports ;

M. Frédéric Lefèbvre, secrétaire d’Etat auprès de la ministre de l’économie, des finances et de l’industrie, chargé du commerce, de l’artisanat, des petites et moyennes entreprises, du tourisme, des services, des professions libérales et de la consommation ;

Mme Jeannette Bougrab, secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative, chargée de la jeunesse et de la vie associative.

Le Président de la République réunira le conseil des ministres, avec l’ensemble des membres du Gouvernement, ce mercredi 17 novembre 2010, à 10 heures.

Actualité / 14 novembre, 2010

François FILLON reconduit à Matignon

Nicolas Sarkozy, Président de la République, a renommé dimanche matin François Fillon au poste de Premier ministre avant de consacrer sa journée à la formation du nouveau gouvernement destiné à conduire la seconde étape de son quinquennat dans la perspective de la présidentielle de 2012.

Communiqué de presse de François FILLON, Premier Ministre, suite à cette annonce :

« Le Président de la République m’a demandé de conduire le Gouvernement. Je mesure l’honneur qui m’est fait de pouvoir continuer à servir la France. Je mesure aussi la responsabilité qui m’incombe en cette période difficile. La décision du Président m’oblige envers tous les Français.

Depuis 2007, malgré les épreuves, les résistances, les attaques, le Président de la République est resté fidèle à son cap réformiste, fort du soutien constant de la majorité parlementaire.

Après trois années et demi de réformes courageuses, conduites malgré une sévère crise économique et financière mondiale, je m’engage, sous l’autorité du chef de l’Etat, avec détermination, dans une nouvelle étape qui doit permettre à notre pays de renforcer la croissance de son économie au service de l’emploi, de promouvoir les solidarités et d’assurer la sécurité de tous les Français.

La fidélité de mon engagement aux côtés de Nicolas Sarkozy, en réponse à sa confiance, s’inspire de ma profonde estime personnelle et de mon adhésion à son action pour le pays. »

Actualité / 8 novembre, 2010

UN NOUVEAU SITE RESOLUMENT MODERNE !

Bienvenue sur le nouveau site des Jeunes Populaires des Alpes-Maritimes (06), un site remanié entièrement avec un nouveau graphisme, une nouvelle architecture et plus que jamais interactif.

Read more
Actualité / 6 novembre, 2010

Visite du président chinois en France : escale à Nice

Dans le cadre de la visite d’Etat du Président chinois en France, le président Nicolas Sarkozy et son homologue Hu Jintao sont arrivés à Nice vendredi.

Accueillis par Christian Estrosi, les chefs d’Etat ont prévu un premier entretien puis un diner de travail intervenant quelques jours  avant le début de la présidence française du G20, le 12 novembre prochain.

Demain Hu Jintao, accompagné du  Ministre de l’Industrie  visitera une usine du groupe Schneider Electric à Carros, non loin de Nice où il se fera présenter deux voitures hybrides construites par Peugeot-Citroen.

Actualité / 6 novembre, 2010

Le gouvernement s’engage pour la jeunesse

Depuis quelques jours, les jeunes, lycéens et étudiants, manifestent leur inquiétude face à la réforme des retraites et plus globalement, pour leur avenir. Pourtant, jamais un Gouvernement ne s’est autant engagé pour favoriser l’avenir de sa jeunesse.
A commencer par la réforme des retraites qui est d’abord faite pour les jeunes, pour qu’ils héritent de notre système de retraite par répartition, pilier de notre modèle social. Jamais un Gouvernement n’a autant agi pour la formation des jeunes qui est le meilleur rempart contre le chômage et la précarité. Jamais un Gouvernement ne s’est autant mobilisé pour améliorer les conditions de vie des jeunes et des étudiants.