Actualité, Étudiants Républicains / 21 septembre, 2014

L’UMP Lycée 06 sera partie intégrante de Génération Sarkozy !

Guerres internes fratricides, courants contraires, telle est l’image que donne aujourd’hui l’UMP, 1er parti d’opposition. Est-ce vraiment celle que nous voulons donner ? Est-ce ceci qui nous permettra de nous opposer à un socialisme qui détruit la France ? Est-ce ainsi que nous devons lutter contre l’idéologie absurde du FN ? Non !

Read more
Étudiants Républicains / 25 août, 2014

Hollande : ça s’en va et ça revient (pas)

Hollande avait prévu une rentrée difficile, et, une fois n’est pas coutume, il ne s’était pas trompé. Le gouvernement de Valls, 3ème depuis le début du mandat de François Hollande, à peine de retour de vacances est aujourd’hui démissionnaire, 147 jours seulement après sa formation faisant de lui le plus bref de la Vème République.

Read more
Étudiants Républicains / 21 juin, 2014

Pour un vrai Bac !

En cette période, les médias, parents, étudiants, politiciens, n’ont plus qu’un mot à la bouche : Bac.

Pendant un peu plus d’une semaine, la France vit au rythme de cet examen traditionnel au sein de notre Nation.

Mais qu’est-ce que le Baccalauréat aujourd’hui ?

 

Alors que les politiques au sein du Ministère de l’Éducation se succèdent, le Bac sert de thermomètre, perdant ainsi son rôle premier.

Le niveau du Bac aujourd’hui ? C’est simple : voyez y un remake de la pêche aux canards, mais en remplaçant ces derniers par des points. TOUT est fait pour que les correcteurs trouvent des points dans les copies : obligation pour le correcteur de faire un rapport s’il met un zéro, valorisation de la moindre trace d’écrit (début de réponse, simple résultat sans justification,…), moyennes données aux professeurs avant même la correction des sujets, commissions d’harmonisation qui décident de surélever les notes par modification de barème ou autres stratégies farfelues,…

 

Ce n’est pas être vieux jeu ni défaitiste et encore moins insultant que de constater que si le taux de réussite au Bac ainsi que le nombre de mentions accordées augmentent, ce n’est pas parce que les bacheliers sont plus intelligent aujourd’hui qu’il y a 10 ou 20 ans !

1207_graphique_taux_reussite_bac[1]

L’évolution du taux de réussite au baccalauréat de 1960 à nos jours Source : http://www.e-orientations.com/actualites/l-evolution-du-taux-de-reussite-au-bac-et-des-mentions-dans-le-temps-10538

 

1207_graphique_mentions_bac[1]

L’évolution du taux de mentions au baccalauréat de 1960 à nos jours Source : http://www.e-orientations.com/actualites/l-evolution-du-taux-de-reussite-au-bac-et-des-mentions-dans-le-temps-10538

Il suffit de naviguer sur les réseaux sociaux pour voir que les bacheliers d’aujourd’hui ne sont pas parfaits. Appel à la clémence des correcteurs, critique des sujets pour des raisons aussi variées que mauvaises (un mot non traduit dans une épreuve de langue, questions désignées comme trop difficiles car les savoirs de bases sont parfois méconnus,…). Et si ce n’étaient pas les sujets le problème, mais bien la difficulté qu’ont ces étudiants de demain à se remettre en question ? Dans un contexte où le Bac est considéré comme « donné », il est intolérable d’entendre des appels à plus de laxisme.

Alors que faire ? Pouvons nous laisser cet examen mythique rester un simple ticket de passage que l’on distribue à tour de bras ? Dans ce cas, autant gagner du temps et de l’argent en l’envoyant par courrier à tout étudiant qui aura assisté à à peine plus de la moitié des heures de cours de Terminale. Nous ne pouvons pas raisonnablement considérer cette option comme la bonne. Ainsi, il faut redonner de la valeur au Baccalauréat, de sorte que les grandes écoles post-bac puissent à nouveau considérer les mentions et valoriser une personne qui aura vraiment des compétences, et non pas un bachelier qui aura eu sa mention car il aura été noté sur 24 sur une épreuve capitale.

 

 

 

Étudiants Républicains / 25 mai, 2014

Européennes 2014 : le PS continue de jouer son rôle…

Et voilà la sanction des Français… Le gouvernement socialiste aura déroulé le tapis rose pour la montée de l’extrême-droite sur les marches du paysage politique de France.

Read more
Étudiants Républicains / 31 mars, 2014

Municipales 2014 et Alpes Maritimes : grande victoire pour l’UMP

Ces deux dernières semaines électorales auront été la preuve que l’UMP n’était pas un simple parti d’opposition, mais bien le premier parti de France !

Read more
Étudiants Républicains / 6 janvier, 2014

2014 : l’année qui traduit la gabegie du gouvernement

2013 est passé, et les français payent les pots cassés d’une nouvelle année de socialisme.

Faisons un bref bilan :

 

    • Croissance : 0%
    • Déficit public : 3,9% (au lieu des 3% promis par Hollande et voulus par la Commission Européenne)
    • Une hausse du chômage de près de 10 % (10,2% → 11%)
    • Un record : 46,5% du PIB provient des impôts
    • 5 Milliards : c’est ce qu’a dépensé le gouvernement Ayrault en une semaine début Novembre, en annonçant 3 Milliards d’investissements pour les transports marseillais, 1 milliard de « pacte d’avenir » pour la Bretagne, et un autre milliard en annonçant la suppression de l’Ecotaxe.


Mais François Hollande a décidé de jouer le Père Noël pour les Français. Et que nous apporte-t-il ? Plein de mauvaises nouvelles !

 

    • Un énorme cadeau : la TVA. En effet, la TVA normale passe de 19,6% à 20%, ainsi qu’une hausse de 3 points de la TVA intermédiaire (hotêllerie, restauration, transport,…), de 7% à 10%.
    • Hausse d’environ 2% des factures d’électricité.
    • Hausse des prix du timbre (+ 3 centimes pour les plus courants)
    • Hausse des prix du tabac (entre +0,20 € et 0,50 €)
    • Durcissement du plafonnement de l’Impôt Sur la Fortune (75%, ce qui revient à travailler sans percevoir de salaire de Janvier à Septembre, car telle est la récompense pour avoir réussi sa vie)
    • Abaissement du plafond du quotient familial, ce qui correspond à un milliard d’impôts supplémentaires.


Bonne année en Hollandie…


David Nouy

Étudiants Républicains / 11 décembre, 2013

Café politique du Mercredi 11/12/13

L’après-midi du mercredi 11 décembre marque la première réunion / café politique des jeunes de l’UMP Lycée 06, avec la participation pour l’occasion de membres des Jeunes Pop 06 !

Read more
Étudiants Républicains / 10 décembre, 2013

Vincent Peillon : pour la destruction de l’Éducation Nationale !

Vincent Peillon vient de décider de la destruction de l’Éducation Nationale !

Peillon Éducation Nationale

Après le compte rendu de l’OCDE, à travers la publication du rapport Pisa, mettant en avant les lacunes de l’Éducation nationale, une réforme de Vincent Peillon, concernant les classes préparatoires, annonce la fin de notre système d’excellence.

Il prévoit en effet une série de mesures ayant pour objectif d’accentuer les disparités et avec pour but un énième nivellement par le bas de notre système scolaire.

En effet, différents niveaux d’études sont concernés :

 

    • Collège : Au programme : suppression de la note de vie scolaire, dernier rempart contre l’absentéisme ou encore contre la dissipation des élèves, ou encore un programme encore plus allégé de sorte que le niveau de sortie soit bon, bien que les acquis soient inexistants.
    • Prépas : Ici l’on prévoit la réduction des salaires des professeurs, ainsi que l’augmentation des coûts, de sorte à rendre ces écoles accessibles aux plus riches, mais pas nécessairement aux plus méritant, peu importe leur situation financière.

Ainsi, au delà de tout clivage politique, c’est ici du bon-sens dont il est question. Alors que le ministre de l’éducation prévoit l’augmentation du nombres d’heures accompagnée d’une baisse des salaires, les élèves, lycéens ou étudiants en classes préparatoires, étaient appelés à se rassembler à nouveaux ce matin pour manifester leur mécontentement. Le mouvement de grève à Nice le 09/12/13 a réuni 68% des enseignants de ces écoles, sans compter des étudiants. Enfin, sachez qu’une pétition de soutien envers les professeurs est disponible ici.



David Nouy