Actualité / mai 30, 2015

L’alternance est en marche !

Depuis quelques jours, nous avons commencé à écrire une nouvelle page de notre histoire. Pendant deux jours, les militants ont eu à s’exprimer sur le nouveau nom de notre rassemblement, sur les nouveaux statuts et sur le nouveau bureau politique.

 

Samedi, le premier Congrès des Républicains s’est tenu à Paris. Ce rendez-vous était d’une importance capitale pour chacun d’entre nous que l’on soit militant, cadre ou acteur de la vie publique.

 

La naissance des Républicains n’est pas qu’un changement de nom, elle est une transformation de fond. Finie la politique politicienne, place au renouveau et au débat !

 

Ce renouveau doit être le nôtre, celui d’une jeunesse engagée, investie et méritante.

 

Si j’ai eu la chance de m’exprimer au nom des jeunes de notre formation, comme d’autres, c’est bien parce que Nicolas Sarkozy souhaite donner une place significative à la jeunesse au sein des Républicains.

 

A nous de saisir cette chance immense. A nous de profiter de cette opportunité pour nous approprier ce nouveau parti. Nous devons faire des jeunes de véritables acteurs politiques, non pas parce que nous sommes jeunes mais parce que nous le méritons.

 

Le mérite, la méritocratie, voilà une valeur fondamentale que nous voulons retrouver dans une société mise à mal par la politique de François Hollande. En 2012, il nous promettait de faire de la jeunesse sa priorité… Promesse tenue ! Avec les rythmes scolaires, il a détruit l’école républicaine et le tissu associatif. La réforme du collège, une réforme passée aux forceps dont le seul but est de promouvoir le nivellement par le bas et un égalitarisme idéologue de cette gauche bien pensante. Quel plus grand symbole que l’attaque par le gouvernement des bourses au mérite… Alors que leur suppression était envisagée, elles ne doivent leur survie qu’à l’action heureuse d’un collectif de jeunes. On la croyait sauvée. C’était sans compter sur l’acharnement de ce gouvernement, qui une fois de plus, use et abuse des décrets pour diviser par deux le montant de cette bourse au mérite !

 

Nous ne partageons pas ces valeurs. Sous la dictée de François Hollande, ce gouvernement fait primer l’égalitarisme face au mérite. Nous voulons dire stop à cette politique qui ne récompense plus le travail et qui nivelle la société et l’école par le bas. A quoi bon recruter ces milliers de professeurs si dans le même temps, on demande à notre jeunesse de ne pas trop bien travailler car cela risque de mettre mal à l’aise ceux qui ne travaillent pas…

 

Voilà à quoi ressemble la fameuse présidence normale promise en 2012. Voilà ici résumée, la politique rejetée par la jeunesse de France.

 

Nous sommes jeunes mais nous ne sommes pas irresponsables.

 

Ce renouveau, nous allons y participer. Assurons notre présence dans chaque débat. Ancrons avec Nicolas Sarkozy la démocratie participative au cœur de notre mouvement. Saisissons nous de tous les sujets !

 

Faisons des jeunes républicains le plus grand parti jeune de France. Devenons des interlocuteurs privilégiés de l’action publique.

 

Mais faisons vite, pour que dès 2017, nous soyons en ordre de marche pour faire gagner les Républicains, faire gagner la France !

 

L’alternance est en marche et rien ne l’arrêtera !