Étudiants Républicains / juillet 16, 2017

Mention TB mais recalé à la fac par tirage au sort : non à la fin du mérite !

C’est avec une immense tristesse que nous assistons à la décrépitude des valeurs de l’éducation et du mérite. En effet, la méritocratie est battue en brèche par le diktat du hasard.  Il est impensable qu’un jeune bachelier, mention très bien, soit refusé dans l’université de son choix (STAPS) avec comme seule justification, la malchance d’un tirage au sort. L’avenir d’un jeune ne se joue pas à la loterie ! Derrière cette idée aux abords démocratiques et égalitaires se cache une volonté de condamner l’excellence et le travail (dont ce jeune normand est l’exemple canonique). Ainsi, avec ce système, la promotion par l’école ne sera plus due au travail mais à la chance… 

Il est également important de souligner qu’avant d’arriver à cette situation critique, où 87 000 bacheliers se retrouvent sans affectation pour l’année prochaine, la sonnette d’alarme a été tirée de nombreuses fois par des élus les Républicains soutenus par les Jeunes Républicains. Pourtant, la majorité socialiste a toujours refusé le débat par pure stratégie politicienne. 

Ne serait-il pas le moment pour l’assemblée récemment renouvelée de considérer à nouveau les solutions que nous proposons aux problèmes des jeunes, avenir de notre grand pays, sans s’enfermer dans des idéologies manichéennes et réductrices ?

 

Baptiste Janiszewski