Actualité / juin 4, 2015

NON à cette réforme du collège!

Avec prés de 145 milliards d’euros, soit 6,8% du PIB, toutes les études démontrent que notre système éducatif est moins performant que les autres pays observés et ce en dépit d’un budget consacré supérieur.

La question essentielle est celle de la capacité du collège à transmettre les fondamentaux, sans lesquels une insertion sociale devient problématique, voire impossible.

Cette vérité républicaine a été formalisée en 2005 au sein d’un socle de connaissances:

compter, lire, parler, écrire la langue officielle du pays mais aussi apprendre la citoyenneté, le fonctionnement de nos institutions et les valeurs de la République, tout ce qui fait que l’on a conscience d’appartenir à une même nation, la France.

La réforme actuellement proposée par le gouvernement est un passage en force partisan qui relève plus du dogmatisme que de la pédagogie.

Réformer le collège est une nécessité mais cela doit se faire dans la concertation avec les professionnels et les parents d’élèves. Ce n’est pas dans des bureaux parisiens, de manière technocratique, que l’on écrit arbitrairement un nouveau système éducatif!

Preuve de ce déni de démocratie, la publication du décret d’application avant même la fin de la consultation lancée par le ministère. Se dessine derrière ces procédés d’un autre temps, l’ambition socialiste d’étendre une idéologie égalitariste.

Par ces méthodes, on nie que l’Ecole a le devoir d’apporter à chacun ce dont il a besoin pour réussir, on nie que nos élèves sont des individus à part entière, et sous couvert de mettre fin à l’élitisme, on l’encourage.

Apprendre une seconde langue dès la 5ème alors que les savoirs fondamentaux ne sont pas acquis, c’est ajouter une charge supplémentaire aux collégiens qui sont déjà en difficultés scolaires.

Créer des heures d’accompagnement éducatif, pour alterner dans la même journée séances destinées à combler leur retard et cours de LV2, c’est ajouter à la confusion la difficulté.
Supprimer les classes européennes, ce n’est pas réduire une inégalité, c’est promouvoir le nivellement par le bas!

En effet, il n’y a pas égalité des chances, valeur fondamentale de l’Ecole républicaine, lorsqu’on sait que les classes de latin et européennes sont souvent un moyen de promotion sociale. La véritable question, c’est l’identification de la non-maitrise des fondamentaux à l’arrivée au collège. Cette réforme devrait traiter le problème en amont, au niveau de l’école primaire.

Elle reproduit la logique du baccalauréat. C’est une très bonne chose que plus de 70% d’une classe d’âge l’obtiennent mais cela ne doit pas se faire de façon idéologique au détriment de la qualité du diplôme.

C’est pourquoi, nous souhaitons une réforme basée sur un tronc commun regroupant les fondamentaux puis l’ouverture à l’apprentissage et à l’alternance pour développer les formations nécessaires à l’emploi, et pour conduire chaque élève à l’excellence dans la filière et la professionnalisation de son choix, car là est la véritable vocation de l’Ecole de la République!

 

Une tribune co-signée par Julien Aubert, Député de la 5ème circonscription du Vaucluse, conseiller municipal d’opposition à Carpentras
Victor Adam, Conseiller Municipal de Sausset-les-Pins, Bouches du Rhône
Romain Airaudo, conseiller d’arrondissement du 7ème secteur de Marseille, Bouches du Rhône
Romain Allemant, Conseiller Municipal de Cagnes sur Mer, Alpes Maritimes
Romain Amaro, Conseiller municipal des Pennes-Mirabeau, Bouches du Rhône
Anouck Aragones Benchetrit Adjoint au Maire du 4ème secteur de Marseille, Bouches du Rhône
Berettoni Thomas, Adjoint au Maire de Saint Laurent du Var, Alpes Maritimes
Alexandra Borchio Fontimp, Conseillère municipale d’Antibes, Conseillère départementale des Alpes-Maritimes
Fabien Bravi, Adjoint au Maire de Marignane, Bouches du Rhône
Marine Brenier, Adjointe au Maire de Nice, Conseillère départementale des Alpes Maritimes
Enzo Brunetto, Conseiller Municipal de Roquefort la Bédoule, Bouches du Rhône
Josepha Colin, Adjointe au Maire du 3ème secteur de Marseille, Bouches du Rhône
Guillaume Decard, Adjoint au Maire de Saint Raphael, Conseiller départemental du Var
Christophe De Cecco, Conseiller Municipal à Althens des Paluds, Vaucluse
Eddy Denis, Conseiller municipal de Volx, Alpes de Haute Provence
Sylvain Di GiovanniI, Adjoint au Maire du 4ème secteur de Marseille, Bouche du Rhône
Christelle D’intorni Mesnil Charpail, Maire de RIMPLAS, conseiller métropolitain, Alpes Maritimes
Fabrice Durand, Conseiller municipal de Plan-de-Cuques, Bouches du Rhône
Manon FORTIAS, Conseillère municipale déléguée de Toulon, Conseillère départementale du Var
Eric Giancarli, Adjoint au Maire du 3ème secteur de Marseille, Bouches du Rhône
Sebastien Ginet, Conseiller municipal d’opposition à Forcalquier, Alpes de Haute Provence
Romain Gryzka, Conseiller municipal de Briançon, Conseiller communautaire, Hautes Alpes
Stanislas Le Du, Conseiller municipal délégué de Toulon,
Vincent Lescot, Conseiller Municipal de Châteaurenard, Bouches du Rhône
Philippe Memoli, 1er Adjoint au Maire du 3ème secteur de Marseille, Bouches-du-Rhône, Camille Minetti, Adjointe au Maire du 3ème secteur de Marseille, Bouches-du-Rhône
Alexandre Mougin, Conseiller municipal de Gap, Hautes Alpes
Jean-Michel Muracciole, Adjoint au Maire du 5ème secteur de Marseille, Bouches du Rhône
Arnaud Murgia, Conseiller Départemental des Hautes Alpes
Arthur Ohanessian Adjoint au Maire du 3ème secteur de Marseille, Bouches-du-Rhône
Christophe Moreno, Conseiller municipal délégué de Toulon, Var
Nicolas Paget, Adjoint au Maire à Courthezon, Conseiller communautaire à la CCPRO, Vaucluse
Stephane Paoli, Adjoint au Maire d’Aix en Provence, Bouches du Rhône
Audrey PASQUALI-CERNY, Conseillère municipale, Conseillère métropolitaine TPM, Var
Benoit Pelletier, Conseiller municipal délégué à Toulon, Var
Jean François PERILHOU, Maire de Vaison la romaine, Vaucluse
Thibault PINATEL, Conseiller d’arrondissement délégué du 1er secteur de Marseille, Bouches du Rhône
Robin Pretot, Conseiller municipal d’Istres, Bouches du Rhône
Marine Pustorino, Adjointe au Maire de Marseille, Vice Présidente du Conseil départemental des Bouches du Rhône
Emilie Revello, Conseillère municipale de Vence, Alpes-Maritimes
Julien Ruas, Adjoint au Maire de Marseille, Bouches du Rhône
Anne-Laure Rubi, Conseillère municipale de Nice, Alpes-Maritimes
Giovanni Schipani Adjoint au Maire d’Aubagne, Conseiller Communautaire, Bouches du Rhône
David Ytier, Adjoint au Maire de Salon-de-Provence, Bouches du Rhône

Tribune sur: http://www.huffingtonpost.fr/julien-aubert/non-a-cette-reforme-du-college_b_7490680.html